Migrants: Londres augmente ses versements à la France pour enrayer les traversées de la Manche

REUTERS - STEPHANE MAHE

En 2022, plus de 40 000 personnes ont traversé la Manche, direction l’Angleterre. Un record. L’immigration prend de plus en plus de place dans le débat politique au Royaume-Uni. Suella Braverman, la ministre britannique de l’Intérieur s’est rendue, ce lundi 14 novembre, à Paris pour conclure un accord avec son homologue, Gérald Darmanin. Londres espère enrayer les traversées et le « commerce des passeurs ».

Les deux points principaux de cet accord sont liés l'un à l'autre. Les Britanniques vont verser une enveloppe de 72 millions d'euros à la France en 2022-2023. En échange de quoi, les Français vont augmenter de 40 % les forces de sécurité chargées de surveiller les plages d'où partent les migrants pour traverser la Manche. Soit 350 policiers et gendarmes supplémentaires déployés dans les prochains mois.

« Il y aura des officiers britanniques sur le sol français, qui travailleront sur le terrain avec leurs homologues français, pour détecter et intercepter les migrants illégaux (sic) qui essaient de quitter la France. Il y aura une augmentation de 40% du nombre de gendarmes français patrouillant les plages françaises. Et nous collaborerons encore mieux en matière de renseignement », Suella Braverman, ministre de l’Intérieur.

Des moyens technologiques

Outre les hommes, de nouveaux moyens technologiques seront déployés. Des drones seront utilisés pour repérer les personnes se cachant dans les dunes avant les traversées et des caméras de surveillance vont être disposées le long du littoral. Sans oublier des chiens de détection dans les ports.

De son côté, le Syndicat des travailleurs douaniers ne s’attend pas à une baisse significative des arrivées illégales.


Lire la suite sur RFI