Migrants: Londres appelle Paris à sévir contre les traversées de la Manche

·1 min de lecture

Le gouvernement britannique appelle la France à durcir ses mesures pour stopper les migrants de traverser la Manche illégalement. Une demande qui a lieu alors que de plus en plus d’embarcations illégales arrivent chaque jour sur les côtes anglaises.

Avec notre correspondante à Londres, Élodie Goulesque

Ils étaient 202 migrants jeudi dernier, un record en une seule journée, à traverser illégalement la Manche pour atteindre les côtes anglaises. Un chiffre « inacceptable » selon Chris Philp qui a appelé la France à prendre des mesures plus fortes pour empêcher ces embarcations de fortune de rejoindre le Royaume-Uni.

Le secrétaire d’État britannique à l’immigration suggère notamment des interceptions en mer et un retour direct des bateaux sur le sol français. Des déclarations faites samedi alors que depuis quelques mois le nombre de migrants arrivant au Royaume-Uni augmente.

Selon l’agence de presse anglaise PA, ils auraient été plus de 1 000 à traverser la Manche en juillet alors que les chiffres pour l’année 2019 tournaient autour de 1 900 migrants.

Au début du mois, la ministre de l’Intérieur Priti Pattel s’est rendu à Calais pour signer un accord avec son homologue Gérald Darmanin visant à mettre en place une cellule franco-britannique de renseignements.

Un sujet sensible qui fait réagir au-delà des rangs du gouvernement. Depuis le début du confinement, le leader du Brexit Party, Nigel Farage, poste des vidéos sur son compte Twitter filmant l’arrivée d’embarcations sur les plages britanniques.

Les associations de soutien aux migrants, elles, rappellent que ceux qui sont forcés à tenter ces traversées désespérées le font car ils n’ont pas d’autres options.