Migrants : «Il faut agir avec fermeté et humanité», soutient le général Pierre de Villiers

L’Europe face aux afflux de migrants. Le navire Ocean Viking , qui a finalement accosté dans le port militaire de Toulon vendredi dernier, a suscité de vifs débats entre ceux qui mettent en avant le devoir d’humanité et ceux qui exigent de la fermeté. "À chaque fois qu'il y a un bateau de ce type, on est dans cette problématique où il n'y a que des mauvaises solutions. Il faut monter d'un niveau la réflexion et passer à l'action", a déclaré Pierre de Villiers, ancien chef d'état-major des armées, au micro d'Europe 1 lundi.

>> Retrouvez l'entretien de 8h13 en replay et en podcast ici

"On ne peut pas laisser des gens venir en France et les traiter dans la misère"

"On ne peut pas accueillir toute la misère du monde, il y a une fermeté nécessaire, il y a des lois à faire respecter de manière ferme. On ne peut pas laisser des gens venir en France et les traiter dans la misère, la pauvreté la plus extrême... Je ne sais pas si vous passez de temps en temps Porte de la Chapelle [à Paris] mais c'est humainement inadmissible", a déploré le général Pierre de Villiers qui appelle à traiter "le problème de l'humanité en amont".

"Ce qui suppose une vraie politique de développement de tous ces pays pour que les populations aient de quoi vivre dignement. Et puis une vraie fermeté, notamment avec les passeurs, ces passeurs qui vivent sur le dos de ces pauvres gens qui traversent des milliers de kilomètres dans des conditions terribles au plan humain et qui s'aperçoivent en arrivant da...


Lire la suite sur Europe1