Migrants : "Depuis l'épopée de l'Aquarius, les ONG sont complètement entravées dans leur action de sauvetage"

franceinfo
Plus de 600 migrants sont morts noyés en Méditerranée lors des quatre dernières semaines. C'est un bilan communiqué jeudi 12 juillet par Médecins sans frontières et SOS Méditerranée.

"Depuis l'épopée de l'Aquarius, les ONG sont complétement entravées dans leur action de sauvetage", a dénoncé jeudi 12 juillet sur franceinfo Sophie Beau, co-fondatrice et directrice générale de SOS Méditerranée. Selon elle, le chiffre important de migrants morts en mer "est à mettre en lien avec l'absence de navire de sauvetage" en Méditerranée. "Cela ne peut que se traduire par plus de victimes en mer", a-t-elle déploré. Face au blocage des ports d'Italie et de Malte aux navires de sauvetage, Sophie Beau a jugé qu'il n'y a "pas de respect par les institutions européennes du cadre habituellement prévu par le droit maritime international."

franceinfo : Comment êtes-vous parvenus à cette estimation de 600 victimes ?

Sophie Beau : Cette estimation se base sur les décomptes de l'Organisation internationale des migrations, qui se base sur les témoignages des survivants des derniers naufrages comptabilisés depuis un mois. C'est vraiment un chiffre très important, puisqu'en un mois on a eu plus de personnes décédées qu'il n'y en avait eu depuis début 2018 jusqu'au mois de juin. Evidemment, ce chiffre est à mettre en lien avec l'absence de navire de sauvetage. Depuis l'épopée de l'Aquarius, qui a dû aller débarquer 630 personnes à Valence, les ONG sont complétement entravées dans leur action de sauvetage. Malheureusement, on le savait, on l'annonçait et on le prédisait, cela ne peut que se traduire par plus de victimes en mer. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi