Migrants : vingt-sept morts dans un naufrage au large de Calais

·1 min de lecture

La Manche, nouveau cimetière migratoire. Vingt-sept migrants sont décédés mercredi dans le naufrage de leur embarcation dans la Manche, au large de Calais, où le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est attendu dans la soirée. Ce drame, qualifié de "tragédie" par le Premier ministre Jean Castex, est le plus meurtrier depuis l'envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et d'Eurotunnel emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l'Angleterre. "Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère", a ajouté Jean Castex dans un message publié sur Twitter, en assurant suivre "la situation en temps réel".

Six morts en 2020

Avant ce naufrage, le bilan des décès depuis le début de l'année s'élevait à trois morts et quatre disparus. En 2020, six personnes avaient trouvé la mort et trois autres avaient été portées disparues. Quatre décès avaient été recensés en 2019. Les opérations de sauvetages se poursuivaient en fin d'après-midi. "Vers 14 heures, un pêcheur a signalé la découverte d'une quinzaine de corps flottant au large de Calais. Un bâtiment de la ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles