Migrants : la Biélorussie accusée d’instrumentalisation par les Occidentaux

·1 min de lecture
Les membres européens et américains du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné, jeudi 11 novembre, dans une déclaration conjointe une « instrumentalisation orchestrée d'êtres humains » par la Biélorussie à la frontière avec la Pologne afin de « déstabiliser la frontière extérieure de l'Union européenne ».
Les membres européens et américains du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné, jeudi 11 novembre, dans une déclaration conjointe une « instrumentalisation orchestrée d'êtres humains » par la Biélorussie à la frontière avec la Pologne afin de « déstabiliser la frontière extérieure de l'Union européenne ».

L?escalade diplomatique se poursuit. Les membres européens et américains du Conseil de sécurité de l?ONU ont condamné jeudi 11 novembre dans une déclaration conjointe une « instrumentalisation orchestrée d?êtres humains » par la Biélorussie à la frontière avec la Pologne afin de « déstabiliser la frontière extérieure de l?Union européenne ». À l?issue d?une réunion d?urgence à huis clos convoquée par l?Estonie, la France et l?Irlande, les six pays en question (avec les États-Unis, la Norvège et le Royaume-Uni) ont estimé dans leur déclaration que l?objectif de la Biélorussie était aussi « de déstabiliser les pays voisins » et « de détourner l?attention de ses propres violations croissantes des droits de l?homme ».

La session d?urgence a duré un peu plus d?une demi-heure. La déclaration ne mentionne pas la Russie, soutien de la Biélorussie depuis le début de la crise et qui avait, avant la réunion, récusé les accusations des Occidentaux, assurant ne pas participer avec Minsk à l?envoi de migrants à la frontière avec la Pologne. « Cette tactique est inacceptable et appelle une réaction et une coopération internationales fortes afin de demander des comptes à la Biélorussie », ont souligné les signataires de la déclaration lue par l?ambassadeur estonien Sven Jürgenson, sans toutefois évoquer de mesures concrètes.

« Une menace pour la stabilité régionale »

« Il montre comment le régime d'[Alexandre] Loukachenko est devenu une menace pour la stabilité régionale. No [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles