Nicolas Dupont-Aignan se dit favorable "à une grande alliance" de l'Europe avec la Russie

·1 min de lecture

La crise migratoire ne faiblit pas à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Depuis lundi, la Biélorussie pousse des milliers de migrants à entrer en Pologne mais ces derniers se retrouvent coincés par les barbelés et les soldats polonais. Invité sur Europe Matin vendredi, le président de Debout la France et candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, est revenu sur cette situation intenable. Il a estimé que la Pologne devait continuer de refouler les migrants et que la Biélorussie est seule responsable de la situation. Il a également affirmé que l'avenir de l'Europe passera par "une grande alliance" avec la Russie.

LIRE AUSSI - Migrants : cinq questions pour comprendre la crise entre la Pologne et la Biélorussie

"C'est aux Biélorusses de payer"

"On accable la Pologne et la Hongrie depuis des années parce que l'on confond respect de faux principes et défense de notre continent. On peut tout à fait instruire des demandes d'asile tout en gardant certains migrants à la frontière. Il faut éviter que le droit d'asile soit une voie détournée d'immigration clandestine. C'est pourquoi je propose pour la France le rétablissement des frontières et l'examen des demandes d'asile à la frontière. C'est tellement du bons sens", a-t-il affirmé. Pour le député de l'Essonne, la Biélorussie est seule responsable de la situation. "Les Biélorusses sont responsables de cette misère et c'est à eux de payer, pas aux Européens," a-t-il encore jugé.

>> Retrouvez l'...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles