Migrants : le Bélarus menace de couper le gaz à l'Europe en cas de sanctions

·2 min de lecture

Accusé de fomenter une crise migratoire à sa frontière avec la Pologne, le Bélarus a menacé jeudi de riposter à d'éventuelles sanctions européennes en fermant les vannes d'un important gazoduc transitant sur son territoire. Près de 2.000 migrants se trouvent toujours à la frontière entre les deux pays.

Escalade dangereuse en Europe de l'Est. Accusé de fomenter une crise migratoire à sa frontière avec la Pologne, le Bélarus a menacé jeudi de riposter à d'éventuelles sanctions européennes en fermant les vannes du gazoduc Yamal-Europe, qui achemine du gaz russe en Allemagne et en Pologne, notamment. "Que se passerait-il si nous coupions le gaz naturel qui va là-bas ?", a lancé le président Alexandre Loukachenko, dont la menace intervient au moment où les pays européens sont confrontés à la flambée des prix du gaz pour cause de pénurie.

Plus de 2.000 migrants bloqués à la frontière

La situation à la frontière entre le Bélarus et la Pologne, deux pays d'Europe centrale dont le premier est allié de Moscou et le second membre de l'UE et de l'Otan, suscite l'inquiétude croissante de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se pencher jeudi sur ce dossier. Plus de 2.000 migrants, notamment des Kurdes du Proche-Orient, sont bloqués depuis plusieurs jours dans un camp de fortune à la frontière, où ils se réchauffent en brûlant du bois pour supporter des températures proches de 0°C.

L'Union européenne accuse Minsk d'organiser ces mouvements migratoires, en délivrant des visas voire en affrétant des charters, pour se venger de sanctions occidentales imposées au régime d'Alexandre Loukachenko l'an dernier après la brutale répression d'opposants. Signe de l'impatience croissante en Europe, l'Allemagne a jugé jeudi qu'il était "grand temps de tirer les conséquence...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Crise des migrants avec le Bélarus: angoisse dans une ville frontalière polonaise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles