Migrants évacués à Paris : "Ils nous ont poussés et nous ont frappés, c’était une situation horrible", témoigne un réfugié afghan

franceinfo
·1 min de lecture

Murtazar est Afghan. Il est arrivé en France il y a trois mois. Il a été délogé de la place de la République lundi 23 novembre où il avait installé sa tente : "Les policiers sont venus. Ils nous ont encerclés et ils ont pris nos tentes. Ils nous ont poussés et nous ont frappés. Ils ont battu tous ceux qui étaient restés dans le cercle. C’était une situation horrible."

>> Migrants : ce que l'on sait du démantèlement du camp brièvement installé place de la République

Une vaste opération de police a délogé lundi soir des centaines de demandeurs d’asile qui avait installé leurs tentes sur cette place de l'est de la capitale suscitant l’indignation. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin lui-même s’est ému face à des images "choquantes", des responsables de gauche comme Eric Cocquerel dénoncent des violences policières inacceptables.

Murtazar avait décidé de s’installer sur la place pour faire passer un message : "C'était de montrer aux autorités que nous existons dans ce pays, que nous vivons dans une situation intenable."

"Nous espérions que la police ne nous ferait rien devant les médias mais malheureusement, ils ne nous ont rien épargné."

Murtazar, réfugié afghan

à franceinfo

Cette évacuation est la deuxième (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi