Migrants à la frontière polonaise : Varsovie incrimine Moscou

Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a accusé mardi 9 novembre le président russe Vladimir Poutine d'orchestrer la #crisemigratoire à la frontière entre la #Pologne et la #Biélorussie. D'après Varsovie, entre 3 000 et 4 000 personnes sont massées à la frontière depuis lundi et tentent de survivre dans un camp de fortune, par des températures glaciales. L'UE a annoncé une surveillance accrue de vingt pays, dont la Russie, soupçonnés d'avoir organisé l'acheminement de migrants vers Minsk.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles