Publicité

Migraine ophtalmique : les différents facteurs qui peuvent la déclencher

Ces crises très douloureuses peuvent se révéler particulièrement invalidantes pour les personnes qui en souffrent. Une cause héréditaire est envisagée, mais la migraine ophtalmique a de nombreux autres facteurs déclenchants : découvrez lesquels.

En premier lieu, il convient de différencier la migraine d’un simple mal de tête. La migraine correspond à une maladie chronique caractérisée par des céphalées intenses. Une migraine ophtalmique est un type de migraine avec aura, qui se démarque par des symptômes visuels tels que des scotomes (zones sombres dans le champ visuel), des photopsies (flashs lumineux) et des troubles de la vision comme la vision double. Selon les données de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), les migraines avec aura affectent 20 à 30 % des migraineux, et 90 % d’entre elles sont précédées de troubles visuels. Ces symptômes visuels peuvent être accompagnés de maux de tête sévères, de nausées, et de sensibilité à la lumière (photophobie) et au bruit (phonophobie).

Contrairement aux idées reçues, l’aura visuelle correspond à un phénomène neurologique et non oculaire. Ces troubles sont liés principalement à l’activation de neurones de la zone cérébrale responsable de la vision. Ce phénomène anormal provoque l’apparition de taches lumineuses, décrites par certains patients comme une vision kaléidoscopique. On observe plusieurs facteurs à l’origine d’une crise de migraine : stress, fatigue, hormones, etc. Les personnes migraineuses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite