Mieux respirer pour mieux gérer

Même si je ne suis pas une adepte du tantra, il faut bien reconnaître qu’il apporte certaines notions tout à fait intéressantes pour améliorer l’harmonie sexualité.

Crédit : Getty

Par exemple, le tantra insiste sur tous les bienfaits d’une respiration adaptée. Notamment, il explique que seule la respiration peut nous faire prendre conscience de ce qui entre et sort de notre corps. Depuis bien longtemps, j’ai découvert que mon inspiration n’avait pas la même incidence sur mes sensations vaginales que l’expiration.

Mais venons-en à l’éjaculation, le sperme tout le monde sera d’accord, est une substance qui sort du corps. Le plus souvent d’ailleurs malgré la volonté de l’homme !

Contrôler son éjaculation fait partie des difficultés souvent exprimées par la gent masculine. Il y a bien sûr de nombreuses méthodes plus ou moins efficaces mais, la technique de respiration en est une tout à fait intéressante.

En fait, durant le coït, il s’agit déjà d’être calme et le plus possible en contact avec son souffle plutôt qu’avec ses coups de reins. Trop d’hommes pensent qu’il faut besogner fort et leurs mouvements de bassin intempestifs leur font perdre tout contrôle. Dans un coït ordinaire, les mouvements de bassin se synchronisent naturellement de cette façon : une expiration lors de la poussée et une inspiration lors du retrait.

Déjà, en prenant conscience de ce fonctionnement, vous serez surpris de pouvoir mieux maintenir votre érection sans pour autant monter trop vite vers une excitation proche de l’orgasme.

Mais, et c’est là que la technique intervient ; en inversant le processus naturel, c’est-à-dire en expirant durant le retrait pour inspirer durant la poussée, vous aurez des possibilités que vous n’imaginez même pas.

Inspirez, inspirez !

Et je vous assure que c’est plus simple qu’il n’y paraît, à condition toutefois de s’entrainer. Au début, vous aurez du mal à vous synchroniser mais en vous entrainant régulièrement, les résultats seront là.

Ensuite, vous pourrez encore améliorer votre capacité à vous maintenir. Il faudra alors inspirer par le nez, en plusieurs fois mais expirer par la bouche d’un seul coup.

D’ailleurs l’idéal c’est du moins ce que parviennent à faire certains amants totalement maîtres de leur éjaculation, c’est :

  • Inspirer en pénétrant profondément, retenir le souffle durant un va-et-vient puis se retirer en laissant juste le gland dans le vagin et expirer tout l’air contenu dans les poumons d’un seul coup puissant. Cela a d’ailleurs un effet intéressant pour la partenaire qui ressent cette énergie qui lui est dédiée.
  • Plus votre respiration est profonde, plus vous aurez des résultats, imaginez en quelque sorte que vous inspirez l’air jusqu’à votre bas ventre.
  • Bien sûr si la partenaire parvient à régler également ces expirations et ces inspirations, l’harmonie sexuelle sera d’autant plus intense.

Allez, au travail messieurs…

Brigitte Lahaie 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages