Comment mieux communiquer sur la dynamique exponentielle de la pandémie ?

Julien Hernandez, Rédacteur scientifique
·2 min de lecture

La campagne vaccinale n'a pas encore commencé. Même lorsqu'elle aura débuté, elle ne nous protégera pas de la potentielle survenue d'une troisième vague à très court terme. Aussi, aucun traitement prophylactique n'existe à ce jour pour entraver la progression de la maladie Covid-19 vers un stade sévère. Dès lors, il convient de respecter les mesures barrières et les « médicaments comportementaux ». Oui, un comportement peut être un médicament

Des mesures barrières défiées par une minorité d'individus 

Pourtant, nous le constatons chaque jour dans notre quotidien, dans les médias et parfois dans notre entourage proche, les mesures barrières ne sont pas unanimement respectées. Cela peut paraître utopique de vouloir que des mesures restrictives soient approuvées par l'ensemble des individus mais, dans le cadre d'une épidémie à virus respiratoire, c'est d'une importance cruciale. Évidemment, ne donnons pas à ces groupes ou personnes plus d'importance qu'ils en ont déjà. Ils sont souvent mis en lumière dans les médias et peuvent causer une mauvaise perception d'une situation globale en jouant sur notre tendance à nous, humains, à négliger la taille de l'échantillon. Face à cette défiance envers les mesures barrières, des solutions sont possibles. 

Le biais de la croissance exponentielle

L'une d'elles consiste à mieux expliquer et communiquer ce qu'est une croissance exponentielle. En effet, notre cerveau a surtout évolué pour que ce soit nos expériences empiriques personnelles qui prennent le dessus sur les décisions que nous prenons. Une théorie de plus en plus séduisante dans le domaine des neurosciences est celle du cerveau bayésien pour rendre compte de ces phénomènes divers et variés. De même que nous ne verrons jamais un corps soumis à aucune force avoir un mouvement rectiligne et uniforme dans la « vraie vie », nous ne verrons jamais, par nos sens, une croissance exponentielle s'opérer devant nos yeux. Cela n'existe pas à notre échelle de perception humaine....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura