Miel : devenu producteur, Arnaud Montebourg veut interdire les importations de Chine

Arnaud Montebourg a beau avoir pris du recul avec la vie politique, il sait encore taper du poing sur la table. L'ancien ministre de l'Economie, reconverti dans le commerce du miel, demande d'interdire les importations chinoises de ce produit en réponse au "protectionnisme" commercial de Pékin. Le 27 septembre, le fondateur et président de la marque de miel "Bleu Blanc Ruche" a écrit en ce sens à Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Dans ce courrier qu'il rend public mercredi, Arnaud Montebourg réclame le soutien du gouvernement pour obtenir "soit la levée immédiate des mesures protectionnistes chinoises dans le cadre de la relation bilatérale franco-chinoise, soit de la Commission européenne des mesures de réciprocité d'interdiction à l'encontre des miels chinois" entrant sur le marché unique européen. Dans un communiqué, il indique que les exportations de miels français en Chine ont "brutalement chuté" entre 2017 et 2018, tandis que l'importation de leurs concurrents chinois en France demeure "très élevée" avec 4.211 tonnes en 2017, soit "environ 10%" de la consommation, derrière les produits ukrainiens et espagnols.

⋙ Lire aussi Arnaud Montebourg met en vente ses premiers pots de miel sur Ulule

"Prétextes sanitaires injustifiés"

A l'appui du courrier de l'ancien ministre, une note technique du Syndicat français des miels relève que "les miels français peinent encore à s'exporter" de façon générale, avec une nette baisse entre 2017 et 2018: -13% en volume et -16% en valeur. Mais la chute des exportations vers la Chine sur la même période est sans commune mesure: -91% en volume, -85% en valeur. Pour Arnaud Monteboug, "cela s'explique par des mesures restrictives et protectionnistes récemment imposées par le gouvernement chinois". Il évoque notamment le blocage, depuis 2017, de plusieurs conteneurs de miels français, synonyme de "pertes économiques colossales" pour la filière et dû selon lui à des "prétextes

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine veut élever des porcs aussi gros que des ours polaires
La voix off historique de Questions pour un champion veut faire passer le producteur à la caisse
Pénurie de médicaments : le gouvernement veut sanctionner les laboratoires
Paris : Anne Hidalgo prête à interdire Airbnb dans certains quartiers
Berlin veut bannir les sacs plastiques dans le commerce