Midterms aux Etats-Unis : les démocrates à un siège de remporter la majorité au Sénat

© Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le sénateur Mark Kelly a été réélu en Arizona, un Etat du sud-ouest du pays, portant le nombre de sièges démocrates à 49, à égalité avec les républicains. Les démocrates ne sont donc plus qu'à un siège de conserver la majorité à la chambre haute.

Un sénateur démocrate a été réélu en Arizona, ont affirmé vendredi des médias américains, ce qui permet au parti du président Joe Biden de n'être plus qu'à un siège de conserver la majorité à la chambre haute.

Deux sièges à pourvoir au Nevada et en Géorgie

L'ancien astronaute Mark Kelly a devancé son adversaire républicain Blake Masters dans cet Etat du sud-ouest, ont assuré trois chaînes de télévision. Sa victoire porte le nombre de sénateurs démocrates à 49. Deux sièges sont encore à pourvoir : au Nevada, où le décompte se poursuit, et en Géorgie, où un deuxième tour est prévu le 6 décembre.

Si les deux partis devaient se retrouver à 50 sièges chacun et donc maintenir le statu quo, les démocrates conserveraient le contrôle du Sénat grâce à la voix de la vice-présidente Kamala Harris.

Blake Masters, le candidat défait en Arizona, n'a toujours pas reconnu son revers. Vendredi soir, l'ex-président Donald Trump a écrit sur son réseau social que certaines machines électorales n'avaient pas fonctionné en Arizona, et que le résultat était "une escroquerie et une fraude électorale". "Refaites l'élection !", a-t-il exhorté.

Pas de "vague" républicaine

La "vague" républicaine tant espérée par ses soutiens n'a pas déferlé et, même si les résultats définitifs ne sont pas encore connus, les démocrates semblent avoir réussi à limiter la casse. Plusieurs jours après le scrutin qui s'est tenu mardi, le contrôle du Congrès reste incertain. Les républicains semblaient bien partis pour conqué...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Joe Biden estime que les Midterms "sont un bon jour pour la démocratie", quand Donald Trump reconnait des résultats décevants