Midterms aux États-Unis: trois États votent pour la protection du droit à l'avortement

Une femme manifestant à New York pour le droit à l'avortement, le 26 mai 2022 - Timothy A. Clary
Une femme manifestant à New York pour le droit à l'avortement, le 26 mai 2022 - Timothy A. Clary

C'était l'un des enjeux du scrutin, dans un pays où le droit à l'IVG est menacé. Ce mardi, dans le cadre des élections de mi-mandat aux États-Unis, plusieurs États américains ont voté en faveur de la protection du droit à l'avortement, quelques mois après que sa révocation par la Cour suprême a ouvert à chaque État la possibilité de l'interdire.

Ainsi, selon CNN, la Californie a voté à 65% en faveur d'un amendement de la constitution de l'État qui assure que "l'État ne doit pas nier ou interférer avec la liberté reproductive d'un individu dans ses décisions les plus intimes, ce qui inclut son droit fondamental de choisir de se faire avorter et son droit fondamental de choisir ou de refuser contraceptifs." Jusque-là, la constitution californienne ne garantissait que le droit à la vie privée.

Plusieurs dirigeants démocrates californiens, dont le gouverneur Gavin Newsom, ont promis dans un communiqué un amendement "afin qu'il n'y ait aucun doute quant au droit à l'avortement dans cet Etat."

Avancées notables

De son côté, le Michigan a voté pour inscrire le droit à l'avortement dans la constitution de l'État. Dans le détail, la proposition de vote 3 modifie la constitution du Michigan pour établir un "droit individuel à la liberté de reproduction, y compris le droit de prendre et d'exécuter toutes les décisions concernant la grossesse".

De plus, les partisans de l'amendement ont souligné qu'ils bloqueraient la loi sur l'avortement de 1931 du Michigan, qui en substance interdit tous les avortements, sauf pour sauver la vie de la mère. Cette avancée permet également à l'État d'interdire de poursuivre un individu pour avoir avorté ou fait une fausse couche.

Enfin, les électeurs du Vermont, bastion de Bernie Sanders, ont également voté en faveur d'un amendement à la constitution de l'État pour mieux protéger les droits à l'avortement.

Article original publié sur BFMTV.com