Midterms aux États-Unis : où en sont les résultats des élections au Congrès ?

Le Capitole, siège du Congrès à Washington, aux États-Unis. - Karen Bleier / AFP
Le Capitole, siège du Congrès à Washington, aux États-Unis. - Karen Bleier / AFP

Alors que les sondages annonçaient une large victoire républicaine aux élections de mi-mandat, les premiers résultats montrent une tendance moins nette. Le suspens reste entier au Sénat, où trois États vont déterminer ce que sera la majorité.

24 heures après l'annonce des premiers résultats des élections de mi-mandat, les États-Unis restent encore dans l'incertitude concernant la couleur politique de leurs deux chambres. Joe Biden a cependant réussi à limiter la casse pour les démocrates, selon les premières tendances.

Les Américains attendent toujours ce jeudi les résultats définitifs des élections de mi-mandat. Alors que les sondages prédisaient une large victoire républicaine, les dépouillements déjà effectués montrent une vague moins importante qu'attendue.

Joe Biden s'est félicité mercredi d'avoir contré la "vague géante" républicaine lors de ce scrutin traditionnellement périlleux pour le pouvoir en place, tandis que Donald Trump a reconnu des résultats "quelque peu décevants".

Légère avance républicaine pour la chambre basse

À la Chambre des représentants, les républicains sont actuellement en tête, mais pas de façon aussi nette que prévu. 205 sièges ont été remportés par le parti de Donald Trump, contre 183 pour les démocrates.

Le "Great Old Party" a donc pour l'instant réussi à inverser la tendance, alors que les démocrates disposaient jusqu'à présent d'une majorité ténue dans la chambre basse.

Malgré leur longueur d'avance, les républicains attendent encore d'obtenir la majorité absolue de 218 sièges. Elle permettrait au parti de Donald Trump d'avoir le contrôle de la chambre basse, mais ne signerait une victoire qu'en demi-teinte pour l'ancien occupant à la Maison Blanche qui ne cache pas ses ambitions pour 2024.

3 États en attente au Sénat

Au Sénat, la bataille est particulièrement rude. Chaque parti possède pour le moment 48 sièges. Il ne reste maintenant plus que 3 sénateurs à élire pour départager les deux partis et faire basculer la chambre haute d'un côté ou de l'autre: l'Arizona, le Nevada et la Géorgie.

En Arizona, la course se joue entre l'ex présentatrice de Fox News Kari Lake et la démocrate Katie Hobbs. Si la candidate trumpiste est donnée favorite, le parti de Joe Biden n'a pas dit son dernier mot.

Dans le Nevada, État historiquement habitué à basculer de gauche à droite selon les scrutins, les sondages prévoyaient un duel serré. Et les premiers résultats du dépouillement le confirment. Le comptage des voix pourrait prendre encore plusieurs jours pour départager la sénatrice démocrate en poste Catherine Cortez Masto, donnée favorite à sa succession, et son rival républicain Adam Laxalt.

Tout pourrait se jouer finalement en Géorgie, alors que le pasteur Raphael Warnock, sénateur sortant, et l'ancienne star du football américain Herschel Walker, n'ont ni l'un ni l'autre franchi la barre des 50% des voix. Un nouveau scrutin est déjà prévu le 6 décembre. Il pourrait donner l'avantage à l'un ou l'autre parti et déterminer la politique des prochaines années.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Joe Biden estime que les Midterms "sont un bon jour pour la démocratie", quand Donald Trump reconnait des résultats décevants