Midterms : aux États-Unis, la Californie devient de plus en plus un ovni

La Californie serait elle en passe de devenir le dernier des Mohicans ? L'État le plus peuplé des États-Unis , bastion des démocrates, devient de plus en plus un ovni dans le paysage américain, tranchant grâce à son côté progressiste face à ses voisins toujours plus conservateurs. Alors, pour ces midterms, l'État ne changera pas de paradigme.

LIRE AUSSI >> EN DIRECT - Midterms aux États-Unis : découvrez les résultats des élections

Les résultats mettront plusieurs jours à être connus, le vote par correspondance est largement adopté dans le Golden State. Résultat, des milliers de bulletins arrivent après le jour du scrutin. Mais la surprise de ces élections de mi-mandat ne se jouera pas en Californie. L'État est en effet résolument démocrate, puisque ses deux chambres locales sont démocrates, tout comme son gouvernement Gavin Newsom, fraîchement réélu.

Une puissance économique

C'est également le cas pour les deux sénateurs que la Californie envoie à Washington, ainsi que 4/5 des élus californiens à la chambre des Représentants. Et si le Golden State cultive sa différence sur le plan sociétale, il en fait autant sur le plan économique. Berceau de la Silicon Valley et de ses géants comme Apple, Facebook ou Twitter, si la Californie prenait son indépendance, elle serait actuellement la 4e puissance économique devant l'Allemagne.

Et comme après chaque élection, certains appellent à une sécession du Golden State pour ne pas avoir à payer pour les États républicains aux valeu...


Lire la suite sur Europe1