"Midnight Runner" : chronique quasi documentaire sur le "tueur de Berne" des années 2000

Jacky Bornet

Hannes Baumgartner écrit et réalise Midnight Runner, qui s’inspire de l’agresseur en série surnommé par la presse suisse le "tueur de minuit". Mischa Ebner, appelé Jonas Widmer dans le film, a agressé plusieurs femmes et tué l’une elles en 2002 à Berne. Il restera en grande partie une énigme, suite à son suicide en prison quelque mois après son arrestation. Un cas psychologique complexe, sur lequel le film pose avec justesse plus de questions qu’il n’apporte de réponses.

Cas clinique

Jonas Widmer (Max Hubacher, tout en intériorité) a été séparé, comme son frère, de ses parents biologiques. Sportif accompli, il se passionne pour la course à pied et participe brillamment à des compétitions militaires, rêvant d’être sélectionné au marathon des prochaines olympiades. Chef cuisinier dans un restaurant, il s’apprête à emménager avec sa compagne Simone. Mais Jonas est mal dans sa peau et vit mal ses relations avec les femmes. Victime d’insomnies, submergé par une violence rentrée, il va la déverser sur des jeunes inconnues, allant jusqu’au meurtre.

Hannes Baumgartner ne réalise pas un énième film de tueur en série. Il expose un cas clinique en teintant sa mise (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi