Microsoft veut compenser toutes ses émissions de gaz à effet de serre depuis... 1975

C’est du jamais vu dans la tech. Alors que la plupart des grandes entreprises du secteur envisagent mollement la neutralité carbone d’ici 2050, Microsoft monte d’un cran en se fixant pour objectif un bilan carbone négatif dès 2030.

Atteindre la neutralité carbone consiste d’une part à réduire ses émissions de gaz à effets de serre (GES) qui sont en grande partie responsables du réchauffement climatique, et d’autre part à compenser suffisamment le reste  pour parvenir à l'équilibre. Avec un bilan carbone négatif, l’ambition de Microsoft est de compenser davantage que ses émissions. Il va même encore plus loin en souhaitant réparer ses excès depuis sa création en 1975 comme on peut le voir dans son graphique ci-dessous :

Le calendrier de Microsoft.

Les solutions pour compenser n'existent pas encore

Pas totalement certaine d'y parvenir, la société fondée par Bill Gates entend en tous cas y consacrer de l'énergie et des moyens conséquents.

Le plan d'attaque se compose de plusieurs volets :

-  passer à 100% d'énergies renouvelables d'ici 2025. Sa flotte de véhicules sera totalement électrique à l'horizon 2030 et ses campus seront modernisés pour réduire leurs émissions. Il s'impose une taxe carbone en interne qui finance des améliorations. Il publiera un rapport annuel pour évaluer son état d'avancement.

- il va mobiliser ses employés dans ce domaine. Un site interne est lancé pour les informer. Un événement annuel de hackhaton sera organisé...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi