Microsoft déclare sa flamme à Linux et libère 60 000 brevets pour aider le monde de l’open source

1 / 2

Microsoft déclare sa flamme à Linux et libère 60 000 brevets pour aider le monde de l’open source

En rejoignant l’Open Innovation Network, Microsoft met à la disposition de l’open source plusieurs dizaines de milliers de brevets. Un tournant dans la stratégie de l’entreprise qui a longtemps affronté cette communauté.

« Ça n’est pas un secret, il y a eu quelques désaccords dans le passé entre Microsoft et la communauté open source à propos des brevets ». Cet euphémisme est signé Erich Andersen, vice-président de Microsoft en charge des affaires juridiques. Dans un communiqué publié sur le site de la marque, il annonce que Microsoft rejoint l’Open Innovation Network (OIN).

Ce fonds de propriété intellectuelle a été créé en 2005 par des sociétés comme IBM, Red Hat, Philips ou encore Sony. Il met à disposition des développeurs du monde de l’open source les brevets des sociétés qui y participent. Cela permet aux initiatives issues de l'open source d’être protégées de toute poursuite portant sur une possible violation de brevet logiciel.

L'open source, un pilier de l'informatique d'entreprise

En libérant ainsi leurs brevets, Microsoft et les 74 autres entreprises qui font partie de l’OIN promettent de laisser tranquilles tous les développements liés à Linux. Bien entendu, la société de Redmond n’est pas prise d’un soudain accès de philanthropie. Depuis la prise de pouvoir de Satya Nadella, Microsoft a fait de ses activités dans le cloud et le monde de l’entreprise un pilier de sa stratégie globale. Il lui est désormais tout bonnement impossible désormais de continuer à batailler contre Linux et l’open source, tant les infrastructures informatiques professionnelles y...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi