Microsoft achète des millions de crédits carbone pour s'offrir un "permis de polluer" durant quelques années

Microsoft a pour objectif de devenir "négatif en carbone" d'ici à 2030 et prévoit de supprimer l’équivalent de toutes ses émissions depuis la création de l’entreprise à l'horizon 2050. Et pour mettre toutes les chances de son côté, la firme de Redmond a passé un accord avec Ørsted, une société danoise spécialisée dans l’énergie, afin d’acheter des crédits carbone à hauteur de 2,76 millions de tonnes de CO2, relate The Verge le 15 mai. Ces émissions seront capturées à la centrale électrique à copeaux de bois d’Asnæs, au Danemark. Un accord qui court jusqu'en 2034.

Comme l'indique The Verge, l'installation aura la capacité de régénérer approximativement 50 MW de chaleur résiduelle, et Ørsted capturera 280.000 tonnes de CO2 biogénique par an grâce à la centrale, ce qui équivaut à la consommation annuelle en électricité de 187.000 foyers, indique Numerama.

L’accord prévoit aussi le déploiement d’une "installation technique combinant un système de capture carbone et de production d’énergie propre avec une centrale électrique fonctionnant avec de la biomasse". "Alors que la technologie capture carbone basée sur des bioénergies est encore naissante, le contrat avec Microsoft et les subventions du gouvernement danois étaient essentiels pour rendre ce projet viable", indique Ørsted.

Ce n'est pas la première fois que Microsoft passe ce type d'accord. En mars, Microsoft a acheté des crédits de capture de carbone à la startup CarbonCapture, basée à Los Angeles. Cette société est en train de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix : l'abonnement avec de la pub approche les 5 millions d'utilisateurs
CAC 40 : dans les pas de Wall Street, la Bourse de Paris a ouvert en hausse
Une société condamnée à 1,2 million d'euros pour avoir tenté d'obtenir l'installation d'un centre d'enfouissement illégalement
Bourse : le risque de récession monte aux Etats-Unis, la France et l’Europe peuvent-ils y échapper ?
Le rachat de Credit suisse par UBS lui permettra de faire un gain faramineux