Les micronovas, un nouveau type d'explosion d'étoiles

·2 min de lecture

Trois de ces phénomènes encore jamais observés ont été découverts. Ils remettent en question les hypothèses retenues jusqu'à présent sur la façon dont certaines étoiles explosent.

Dans le vaste bestiaire des manifestations cosmiques, les astrophysiciens accueillent de nouvelles-venues : les micronovas, des explosions stellaires d'un type bien particulier dont ils n'avaient pas connaissance jusqu'ici. D'une durée très courte, de l'ordre de quelques heures, elles étaient passées inaperçues jusqu'à ce que des flashs optiques aient été repérés dans les données du télescope , le chasseur d'exoplanètes.

Nouvelle étoile

Une nouvelle étoile dans le ciel, c'est la définition historique d'une stella nova, encore appelée plus simplement nova. C'est ainsi que les anciens astronomes nommaient une nouvelle lumière s'allumant dans le ciel. Les observations de ce type ont contribué à modifier la vision qu'ils avaient de l'Univers aristotélicien, considéré comme statique et immuable, pour progressivement le considérer comme changeant et donc doté d'une histoire que l'on peut remonter. Un changement de paradigme qui a mené à la théorie du Big Bang qui constitue au 21ème siècle l'hypothèse de travail de la grande majorité des astrophysiciens. Ces novas avaient différentes origines et ce terme est aujourd'hui utilisé pour qualifier un événement astronomique particulier et éphémère : une réaction explosive qui se produit dans un système d'étoiles binaires dans lequel un des membres, une naine blanche, siphonne le matériau (de l'hydrogène) de l'autre étoile qui est généralement semblable au Soleil. Quand la naine blanche accrète suffisamment d'hydrogène, il se déclenche une réaction thermonucléaire qui fusionne l'hydrogène en hélium. La nova dure de quelques jours à plusieurs semaines, peut être récurrente et provoque ce pic de luminosité qui a été assimilé à l'apparition d'une nouvelle étoile dans le passé.

Les micronovas se produisent également dans des systèmes binaires de même type et sur certaines naines blanches dotées de champs magnétiques puissants, qui canalisent l'hydrogène vers les pôles magnétiques de l'étoile. Se produisent alors des explosions canton[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles