Le "microbiote cutané", nouveau cheval de bataille des marques de soins de la peau

·1 min de lecture

On parle souvent du microbiote qui vit dans nos intestins, mais plus rarement des 10.000 milliards de micro-organismes qui colonisent notre peau, c’est-à-dire du "microbiote cutané". On y retrouve des moisissures, des levures, des acariens et des bactéries. Bref, un agglomérat de charmantes bestioles qui pèserait à lui seul entre 2 et 3 kilos, donc plus que notre cerveau ! Mais derrière cet aspect peu ragoûtant, le microbiote joue un rôle essentiel dans la préservation de notre peau, à tel point qu'il intéresse de plus en plus les fabricants de cosmétiques et de soins de la peau, qui y voient une pierre angulaire de la lutte contre le vieillissement.

Ce microbiote représente la première ligne de défense de la peau. "Le microbiote vit en parfaite intelligence, en parfaite synergie avec la peau. Les bonnes bactéries vont se nourrir de nos sécrétions de sébum ou des déchets de cellules. Et en échange, elles vont nous défendre contre les mauvaises bactéries, mais aussi nous aider à cicatriser, à avoir une barrière cutanée vraiment intègre et plus forte", explique auprès d'Europe 1 Sophie Stobel, responsable scientifique pour la marque Paula’s Choice, spécialisée dans les soins de la peau.

>>Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Comment se détériore le microbiote cutané ?

Ce microbiote cutané est présent dès la naissance, mais il ne va cesser d'évoluer au cours de la vie. Il est notamment so...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles