Micro-électronique : Grenoble, une Silicon Valley à la française

Emmanuel Macron se rend aujourd'hui à Crolles, près de Grenoble , pour préciser la stratégie micro-électronique de la France pour 2030. Dans un contexte de pénurie mondiale de semi-conducteurs notamment pour l'industrie automobile , il va annoncer le lancement de la construction d'une usine de fabrication de semi-conducteurs entre l'entreprise grenobloise ST Micro-Electronics et l'américain Global Foundries. Un investissement de presque 6 milliards d'euros et une usine stratégique pour la souveraineté française en la matière avec à la clef 1.000 emplois.

300 entreprises high tech

Un site qui n'a pas été choisi au hasard : Grenoble et sa région font figure depuis des années maintenant de Silicon Valley à la française en matière micro-électronique. Grenoble, c'est tout un écosystème orienté vers les technologies du futur. Au pied des montagnes, on trouve donc 14 centres de recherche, 220 laboratoires, 21.000 chercheurs, une fac de pointe. Mais aussi, tout à côté, 300 entreprises high tech dont certaines sont des leaders mondiaux comme HP, ST Micro ou Soitec. Et tout le monde travaille main dans la main via le CEA.

 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Notre recherche au CEA a pour objectif de servir in fine l'industrie. Et donc les industriels peuvent développer une partie de leurs projets chez nous. Ça peut même aller jusqu'à ce qu'un industriel décide de transférer toute son activité Recherche et Développement dans ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles