Mick Schumacher, l’art d’assumer son nom

Par Thibaut Geffrotin
·1 min de lecture
Mick Schumacher, 22 ans, va s'aligner pour son premier grand prix.
Mick Schumacher, 22 ans, va s'aligner pour son premier grand prix.

C'est une histoire digne des Michel Vaillant de Jean Graton. Dans la famille Schumacher, les amateurs de course automobile ont grandi avec Michael, alias le Baron rouge, meilleur pilote de l'histoire, et son frère Ralf (6 victoires et 27 podiums en F1). Il existe aussi un David Schumacher, fils de Ralf, pilote de 19 ans couronné en Formule 4, mais, comme souvent, ce deuxième volet de la famille allemande reste dans l'ombre.

Dans la lumière en revanche, ce dimanche et probablement pour longtemps, roule à toute vitesse Mick Schumacher, 22 ans. Seules deux syllabes forment sa différence avec son illustre père, et les commentateurs vont devoir se concentrer pour retenir leur langue au moment de prononcer « Mick » et non « Michael ». Les mauvaises langues, elles, justifieront la présence du « fils de » dans le paddock du Grand Prix de Bahreïn pour des raisons marketing. Mais « Baby Schumi » a déjà prouvé sa valeur derrière un volant, avec deux titres remportés en Formule 3, en 2018, puis en Formule 2, l'année dernière.

Mick Junior ? comme il se faisait appeler sur les circuits de karting quand il était enfant, par souci de discrétion ? n'a pas volé ses titres. Avant de remporter sa première course en Formule 3, il avait échoué quarante-quatre fois. Encouragé par son père, il roule depuis l'âge de deux ans et demi, et a vite délaissé le football et le hockey sur glace pour se consacrer exclusivement à la passion familiale : la conduite à 300 à l'heure. Né à Vuffle [...] Lire la suite