Le Michigan, la dernière carte politique de Donald Trump

·1 min de lecture

Aux États-Unis, Joe Biden prépare son arrivée... et Donald Trump se prépare à ne pas partir. D'un côté le président élu doit dévoiler mardi une partie de son gouvernement, alors que de l'autre le président sortant poursuit ses multiples recours en justice, tous rejetés. Mais il pourrait obtenir par la voie politique le rejet ou le report des résultats électoraux du Michigan. 

Une certification qui s'annonce difficile

Ces résultats de l'élection présidentielle doivent être certifiés lundi soir par le bureau électoral, composé de deux élus démocrates et deux élus républicains. Normalement il s'agit d'une formalité, puisque tous les comtés qui composent l'Etat ont eux-mêmes certifié leurs résultats, c'est donc le dernier coup de tampon. Mais au moins l'un des deux Républicains va refuser de s'y plier. C'est du jamais vu et ce n'est même pas prévu par la loi !

>> Retrouvez Europe midi tous les jours en replay et en podcast ici

Si son collègue le suit, cela deviendra un blocage juridique, attaquable certes devant la Cour Suprême, mais qui offrira au moins pour un temps une victoire symbolique à Donald Trump. Il espère ensuite aller jusqu'à obliger l'État du Michigan à trancher lui-même le différend, et choisir ses propres Grands Électeurs, contournant le vote populaire. 

"Laissez les électeurs décider, pas les politiciens"

Ce qui scandalise jusque dans son propre camp, comme Frederic Upton, élu républicain du Michigan au Congrès, interrogé sur la chaine américaine CNN. "Les él...


Lire la suite sur Europe1