Michel Gondry signe le clip de "La chanson de Prévert" de Gainsbourg

Joffray Vasseur
·1 min de lecture
Extrait du mini-film d'animation pour "La Chanson de Prévert" de Serge Gainsbourg du réalisateur Michel Gondry (Photo: Capture d'écran du clip de "La Chanson de Prévert", réalisé par Michel Gondry)
Extrait du mini-film d'animation pour "La Chanson de Prévert" de Serge Gainsbourg du réalisateur Michel Gondry (Photo: Capture d'écran du clip de "La Chanson de Prévert", réalisé par Michel Gondry)

MUSIQUE - “Oh, je voudrais tant que tu te souviennes”. Ainsi s’ouvre la “Chanson de Prévert” interprétée par Serge Gainsbourg il y a 60 ans. Une mélodie reprise 30 après la mort du chanteur, dans un mini-film d’animation du cinéaste Michel Gondry, publiée sur YouTube ce mardi 13 avril.

Fin 1960, Gainsbourg compose cette chanson en s’inspirant librement des “Feuilles mortes”, interprété par Yves Montand en 1949. Refusée par Juliette Gréco avant d’être dévoilée par Michèle Arnaud, “La Chanson de Prévert” reste entre les mains du chanteur dès avril 1961.

Michel Gondry, qui a réalisé des clips comme “Around the world” pour Daft Punk et “Human Behaviour” pour Björk, rend hommage au chanteur défunt et aux textes du poète Jacques Prévert, dans son mini-film d’animation. Un clip nostalgique, réalisé avec des collages et des ciseaux, qui suit le parcours d’une feuille morte, qui fait vieillir une personne, un bâtiment, un avion ou encore une voiture, dès qu’elle s’y pose.

Le film de Gondry est le premier d’une série de rendez-vous entre les réalisateurs phares du cinéma français et l’œuvre de Serge Gainsbourg, promet un communiqué de presse.

La poésie de Prévert avait inspiré le chanteur, qui par ses paroles raconte le temps qui érode le souvenir au rythme des saisons. Serge Gainsbourg avait alors demandé au poète l’autorisation d’utiliser son nom. “C’est bien, mon p’tit gars, très joli, ‘La Chanson de Prévert’”, lui avait répondu l’auteur de “Parole” avant de lui donner son accord.

À voir &...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.