Michel Fourniret est mort

·2 min de lecture

Le tueur en série français Michel Fourniret est mort lundi à 79 ans.

Le tueur en série français Michel Fourniret est mort lundi à 79 ans. Il est hospitalisé à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de la Pitié-Salpétrière à Paris depuis le 28 avril, a annoncé le procureur de Paris Rémy Heitz à l'AFP. Michel Fourniret était hospitalisé depuis le 28 avril dans cette unité dépendant du centre pénitentiaire de Fresnes, où il purgeait deux peines de prison à perpétuité pour les meurtres de huit personnes.

"Une enquête a été ouverte pour "recherches des causes de la mort", confiée au 3e district de police judiciaire", a précisé le procureur. Cette ouverture d'enquête est une pratique systématique dans le cadre d'un décès en milieu pénitentiaire, selon une source proche du dossier. Une autopsie doit être pratiquée dans ce cadre.

Lire aussi : Michel Fourniret, le monstre à l'état pur

Surnommé "l'ogre des Ardennes", Michel Fourniret avait été déclaré coupable en 2008 des meurtres de sept jeunes femmes ou adolescentes entre 1987 et 2001 et condamné à la perpétuité incompressible. Il avait de nouveau été condamné à perpétuité en 2018 pour un assassinat crapuleux lié au trésor du gang des postiches.

Il souffrait " de problèmes cardiaques et de la maladie d’Alzheimer"

Selon le Parisien, qui avait révélé lundi matin son hospitalisation en fin de vie, "le septuagénaire qui souffre de problèmes cardiaques et de la maladie d’Alzheimer [avait] été placé dans le coma", "considéré par les médecins comme non réanimable". Un protocole d'accompagnement de fin de vie était engagé, ajoutait le quotidien.

Me Didier Seban, avocat de plusieurs familles de disparues, dont celle d'Estelle Mouzin, avait réagi lundi midi à l'information que le tueur se trouvait en fin de vie, en exprimant la "déception des(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles