Michel Fourniret : comment il avait été recruté comme professeur dans une école après avoir tué plusieurs jeunes filles

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelques mois après sa mort, les secrets de Michel Fourniret continuent d'éclater au grand jour. Le tueur en série, mort le 10 mai 2021 à la Pitié-Salpêtrière à Paris, a eu un parcours étonnant sur lequel sont revenus les journalistes du Nouveau Détective. Et c'est sur un tournant en particulier qu'ils se sont penchés : l'arrivée de Michel Fourniret dans une école de Saint-Hubert en Belgique en 2001. A l'époque, l'Ogre des Ardennes a déjà tué 10 jeunes filles, pourtant il se fait embaucher sans problème pour devenir professeur remplaçant d'électromécanique pendant deux mois. Comment une telle erreur a-t-elle pu être commise ? L'explication est malheureusement des plus simples.

A l'époque où Michel Fourniret a été engagé, les casiers judiciaires n'étaient pas centralisés au niveau européen. Malgré ses accusations en France, la Belgique n'avait donc pas connaissance de son casier judiciaire et des accusations à son encontre. C'est notamment la raison pour laquelle, en plus d'avoir été professeur remplaçant en 2001, il a encore été embauché dans une autre école en 2003 à Gedinne. Le tueur y exerçait le rôle de surveillant de cantine où, encouragé par ses expériences réussies dans le milieu scolaire, il était même censé encadrer le voyage des primaires en été.

Un prédateur à peine masqué

Que ce soit à Saint-Hubert ou à Gedinne, Michel Fourniret a sans cesse cherché à être au contact des jeunes. Entre 1992 et 2003, le Nouveau (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Droguée à la vodka-grenadine puis brûlée : le compagnon d'Aline Sepret sera jugé pour assassinat
Le terrible sort d'une jeune fille portée disparue depuis 6 mois, dont le corps a enfin été retrouvé
Il tue sa petite-amie et écrit une terrible inscription sur son corps
Delphine Jubillar : pourquoi son mari a-t-il engagé trois avocats ?
Disparition d'Esther Dingley : des ossements humains retrouvés dans les Pyrénées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles