Michel Drucker : ce qu'il a refusé à Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy

·1 min de lecture

Michel Drucker a souvent été proche du pouvoir. Pourtant, même si plusieurs présidents lui en ont donné l'opportunité, il a toujours refusé d'être patron. Comme le révèle Renaud Revel dans son livre Les Visiteurs du soir, relayé par le site de Télé 7 jours, on apprend que l'animateur s'est vu proposer plusieurs fois un poste de patron de chaîne ou de radio. Et le présentateur historique de Vivement Dimanche a toujours refusé. L'auteur révèle en effet que Nicolas Sarkozy, admiratif de sa carrière, lui a proposé plusieurs fois des postes à haute responsabilité dans les médias. "Choisis ce que tu veux et tu l’as", lui aurait dit l'ancien président de la République.

Quelques années plus tôt, Jacques Chirac lui avait déjà proposé de telles faveurs. Et le principal intéressé s'en rappelle encore. "J’entends encore Bernadette Chirac me dire : ‘Vous ne voudriez pas être patron, un jour, Michel ? Vous savez que Jacques peut vous aider.’ J’aurais pu postuler, mais ce n’était pas mon truc. J’ai toujours pensé que ce métier n’était pas fait pour nous, les saltimbanques".

Au lieu de cela, Michel Drucker, une des personnalités préférées des Français, préfère rester proche de son public. D'ailleurs, après plusieurs mois éloigné des plateaux en raison de son hospitalisation, celui qui s'est fait opéré du coeur à deux reprises en septembre 2020, a annoncé début janvier, lors de la conférence de presse annuelle de France Télévisions, son grand retour sur l'émission mythique de France 2 .

"Je serai (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Camélia Jordana émue et intense répond à ceux qui lui "prêtent une parole qui n’est pas la sienne"
Véronique Jannot sur sa fille Migmar : "devenir maman à 57 ans, c'est un tsunami"
"J'ai été cocufié" par Gérald Darmanin : cet ancien candidat à la présidentielle ne mâche pas ses mots
Jean-Marie Périer : ce qu'il n'a jamais pardonné à son père biologique Henri Salvador
Bruno Le Maire tacle "la politique de l'autruche" face à Apolline de Malherbe