Michel Drucker opéré à coeur ouvert : il révèle comment il a attrapé un streptocoque lors d’un banal soin dentaire

·1 min de lecture

En septembre dernier, Michel Drucker avait fait une belle frayeur à ses fans. Le mythique animateur de Vivement dimanche avait fait l’objet d’une opération au niveau du cœur. Et pas des moindres, puisqu’il s’agissait d’un triple pontage coronarien. Peu de temps après il était passé une seconde fois sur le billard, cette fois-ci car sa cicatrice s’était infectée. Des pépins de santé qui ont contraint le mari de Dany Saval au repos forcé. Pendant plusieurs mois il s’est ainsi absenté de l’antenne, avant de reprendre du service le 28 mars dernier. Accompagné par des célébrités telles que Gad Elmaleh, Anne Roumanoff ou encore Dany Boon, le taulier de la télévision a démontré qu’il était loin d’avoir dit son dernier mot. Pourtant l’animateur de 78 ans ne le cache pas : il a vécu un calvaire. Un cauchemar qui a commencé par un simple rendez-vous chez le dentiste.

Quelques semaines après son hospitalisation, Michel Drucker avait révélé avoir été victime d’un streptocoque, une bactérie responsable de nombreuses infections bénignes. Et lorsque les journalistes de Paris Match lui demandent où il a bien pu être en contact avec cette dernière, l’oncle de Marie Drucker a une idée très précise. “J’ai probablement attrapé un streptocoque au cours d’un soin dentaire. J’aurais dû prendre des antibiotiques avant et après. C’est impératif, surtout si l’on a déjà eu des petits soucis cardiaques comme moi. Résistant, le streptocoque a attaqué tous mes organes…”, a-t-il concédé.

Heureusement dans cette (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Pierre-Jean Chalençon en colère après la diffusion du dernier numéro de Secrets d'Histoire, il s'en prend à France 2
Obsèques du prince Philip : ce geste de Meghan Markle qui dérange un expert
Taylor Swift : nouvelle intrusion au domicile de la chanteuse, l'homme a été arrêté
Elizabeth II en deuil : après le décès du prince Philip, la reine perd un ami proche
Demain nous appartient : cette crainte d'Ingrid Chauvin quand elle a su que Charles Lelaure allait jouer son compagnon