Michel Drucker a demandé à ses médecins de mettre fin à ses jours (VIDEO)

·1 min de lecture

Absent du petit écran pendant des longs mois pour soigner des problèmes de santé, Michel Drucker a choisi de raconter cette difficile épreuve dans un livre Ça ira mieux demain. Dans cet ouvrage publié fin avril, le présentateur incontournable de France 2 raconte sa « course contre la montre » pour se remettre de cette période où il a frôlé la mort. Présent ce jeudi sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), l’animateur de Vivement Dimanche a notamment évoqué sa peur d’être trop diminué par les opérations pour reprendre son travail. Une peur telle qu’il a même demandé à ses médecins de le débrancher si son opération n’était pas réussie.

« Débranchez-moi. Hors de question que je puisse me réveiller avec des handicaps. Avec une aphasie, un tremblement, je ne pourrai plus jamais pratiquer mon métier, alors ce n'est plus la peine. Vous me débranchez. Plutôt mourir que me réveiller sans pouvoir pratiquer mon métier », écrit-il d’ailleurs dans son livre. « Il n’y a pas d’opération sans risques, et une opération comme la mienne était gigantesque (…) Le protocole c’est ça, l’anesthésiste vient vous voir et vous demande : ‘Si ça se passe mal, on prévient qui ? On va prendre un gros risque avec cette opération’. J’ai dit : ‘Vous prévenez ma femme, mais vous me débranchez’ », raconte-t-il ainsi en précisant qu’il y avait un risque qu’il se retrouve avec une prothèse à la jambe.

À lir... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles