Michel Drucker : on connaît l’âge de son départ à la retraite

De deux choses l’une. Soit vous n’aimez pas Michel Drucker et vous n’en pouvez plus de le voir squatter son canapé rouge chaque dimanche depuis 917 av. JC. Dans ce cas, à chaque rentrée télé, vous priez pour qu’il ne soit plus là mais il y est toujours, aussi tenace qu’une migraine un lendemain de fête. Soit vous êtes fan de Mimi (il est si gentil !) et, à chaque rentrée, vous vous félicitez que les dieux de la télé (et la direction de France Télévisions) lui aient accordé une année de vie médiatique supplémentaire.

Si vous faites partie de la deuxième catégorie de téléspectateurs, la déclaration qui va suivre vous transportera d’allégresse. Les autres reprendront un Doliprane : "Pour ma retraite, j’ai fixé mon âge pivot à 90 ans", a déclaré l’inoxydable animateur à nos confrères de La Dépêche du Midi. 90 ans ? Livrons-nous à un rapide calcul. Comme Mimi a 77 ans, vous le verrez encore lorsque vous allumerez la télé en 2033 – pas sûr qu’ils aient changé le canapé, l’heure est aux économies.

Cela dit, il n’est pas certain que France Télévisions le garde aussi longtemps à l’antenne et puis, Mimi disait ça en rigolant, enfin on espère ! Mais ne comptez pas sur lui pour renoncer de sitôt non plus. Chaque année, il négocie dur avec la direction de sa chaîne pour conserver son temps d’antenne. Il est également sur les planches pour un deuxième one-man-show, le premier ayant, à la grande surprise de certains, très bien marché. C’est d’ailleurs dans le cadre de la promo de ce spectacle, où il parlera encore beaucoup de lui (Mimi adoooooore parler de lui) qu’il s’est livré à cette petite sortie qui en dit quand même long sur la dimension de son ego. La télé sans Mimi ? Mimi ne semble pas prêt à s’y résoudre…

A lire aussi :

⋙ “Touche pas à mon poste” : les internautes scandalisés par le “manque de respect” des chroniqueurs face à Michel Drucker

⋙ Patrick Bruel : les internautes révoltés par son passage chez Michel Drucker

⋙ Vidéo - Très ému, Michel Drucker raconte les dessous de

(...) Cliquez ici pour voir la suite