Michel Denisot : cette scène très gênante à laquelle il a assisté dans sa carrière

Pour son premier film en tant que réalisateur, Toute ressemblance, Michel Denisot s’est inspiré de toutes les anecdotes et situations vues ou vécues en quarante ans de carrière. Une en particulier, très gênante, mais dont l’ancien animateur du Grand Journal confirme avoir été le témoin.

« L'histoire est vraie, puisque je viens de l'inventer ». Cette phrase de Boris Vian, que Michel Denisot a citée mardi 19 novembre dans l’émission Quotidien sur TMC, résume parfaitement ce que Michel Denisot a voulu faire avec son film, Toute ressemblance. L’histoire raconte le parcours de Cédric Saint-Guérande, dit CSG, joué par Franck Dubosc, présentateur vedette du journal télévisé, ambitieux et sûr de lui.

Pour nourrir son scénario, Michel Denisot s’est inspiré de sa longue carrière à la télévision. « J'ai pris que des choses vraies, c'est pas un documentaire, c'est un film, c'est de de la fiction, j'ai la fantaisie avec, mais tout est vrai et après j'ai mélangé tout un tas de choses que j'ai vues et d'anecdotes pour en faire des personnages » a-t-il confié à Yann Barthès.

L’animateur de TMC lui demande alors une précision sur une scène particulière du film : « Le présentateur de JT qui se fait faire une fellation pendant son journal, c'est vrai ? ». Quelque peu embarrassé, Michel Denisot a tenté de s’en sortir par une pirouette : « C’est pas vous, c’est pas moi. Dans le film, c'est Franck Dubosc avec Caterina Murino». Pas convaincu par cette réponse, Yann Barthès relance son invité. Michel Denisot avoue : « Si c'est dans le film, ça s'est produit ». Il ajoute : « J'étais pas loin » sans dire où exactement, s’agaçant même de l'insistance du journaliste, alors qu'il sait ce que c'est que d'avoir des interlocuteurs difficiles : « Je vous dis que c'est vrai, ça devrait vous suffire

Retrouvez cet article sur GALA