Michel Cymes tord le cou à une rumeur persistante et évoque le « ventilateur à merde »

"Ce serait mentir de vous dire que je m'en foutais complètement," a lâché avec franchise Michel Cymes au micro de RTL ce samedi 9 mai. Le médecin le plus célèbre du PAF est revenu sur le bashing dont il a été victime sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise sanitaire."Ce n'est jamais très agréable surtout quand vous ne comprenez pas pourquoi (...) Il y a un journaliste, un jour, qui a écrit que j'avais prononcé le mot grippette et comme tous les journalistes ne sont pas suffisamment professionnels pour aller vérifier, ils ont tous fait du copier-coller (...) Tout le monde dit 'il a minimisé". Je n'ai jamais prononcé ce mot," s'est défendu Michel Cymes. Et le médecin de citer "une très belle expression" de Roselyne Bachelot : "le ventilateur à merde se met en route".

Lassé, fatigué, Michel Cymes avait préféré prendre du recul et donner de son temps dans les hôpitaux pour venir en aide au personnel soignant. Il avait donc souhaité s'éloigner un temps des haters sur les réseaux sociaux et arrêter de courir les plateaux de télévisions où on lui demandait notamment de polémiquer sur Didier Raoult selon ses dires.

Objectif : faire la chasse aux fake news

L'animateur médecin reprendra néanmoins du service ce mardi 12 mai, puisqu'il présentera une émission consacrée au déconfinement sur France 2. Aux côtés de Jamy Gourmaud, il répondra aux questions des téléspectateurs. Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, sera également présent, tout comme des épidémiologistes,

Retrouvez cet article sur GALA

Charlene de Monaco : son joli coup de pouce à sa nièce Pauline Ducruet
Faustine Bollaert de retour à l'antenne : ce "rituel" qu'elle est obligée d'abandonner
Sofia de Suède, princesse infirmière : un coup de pub ?
Ben Stiller endeuillé par la mort de son père, il lui rend hommage
Eric (les 12 coups de midi) coaché par sa fille Candice : "Elle me fait réviser"