Michel Cymes revient sur son expérience auprès des soignants au plus fort de l'épidémie : "Travailler en réanimation m'a ouvert les yeux"

Particulièrement présent sur les plateaux télé au mois de mars, lorsque la France était touchée de plein fouet par l'épidémie de Covid-19 et que les hôpitaux recevaient énormément de malades, le docteur Michel Cymes est, depuis plusieurs semaines, beaucoup plus discret médiatiquement. Il sera toutefois demain à l'antenne pour un numéro spécial des Pouvoirs extraordinaires du corps humain, consacré au déconfinement et à la nouvelle vie des Français avec le virus. Pour l'occasion, le présentateur sera accompagné de Jamy Gourmaud et recevra les analyses du ministre de la Santé Olivier Véran, du professeur Jean-François Delfraissy ou encore de l'épidémiologiste Arnaud Fontanet. Interrogé par Le Parisien sur sa diète médiatique de plusieurs semaines, Michel Cymes explique qu'il en est à l'origine. "Je l'ai décidé. J'ai fait une erreur au début : je voulais, avec sincérité, faire passer la parole scientifique du moment et essayer de rassurer. Je l'ai trop fait, reconnaît l'ex-complice de Marina Carrère d'Encausse. Il explique aussi avoir essuyé énormément de critique, notamment pour avoir, les premières semaines, rassuré sur la dangerosité du Covid-19. "Bruno Masure m'a dit : "Quand tu es en vitrine, c'est toi qui prends le premier pavé dans la gueule. "J'ai pris plus que les autres. Les réseaux sociaux m'ont prêté des propos tronqués. Je n'ai rien dit de plus ou de différent que les autres informateurs." Et d'ajouter : "[avec cette crise], il y a une remise en question générale sur

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Mort du jeune footballeur italien Andrea Rinaldi à l'âge de 19 ans
Elles s'aiment (France 4) : 20 ans d'une incroyable pièce à succès !
Fabienne Carat déclare son amour à sa petite soeur Carole : "Tu as été le plus beau cadeau que la vie ait pu me faire !" (PHOTO)
Déconfinement : pourquoi y a-t-il des files d'attente (parfois très longues) devant certains magasins ?
Cuisine, devoirs et charge mentale : Elise Lucet raconte son confinement avec sa fille Rose