Michel Cymes remet Sophie Marceau à sa place pour ses propos anti-vaccin

·2 min de lecture
Michel Cymes, ici au mois de novembre 2018, s'inquiète de l'état de la vaccination. (Photo: Andia via Getty Images)
Michel Cymes, ici au mois de novembre 2018, s'inquiète de l'état de la vaccination. (Photo: Andia via Getty Images)

SANTÉ - Michel Cymes est remonté. Ce lundi 19 juillet, le médecin et animateur télé a pris la parole dans le dernier numéro de Télé Star pour dénoncer le comportement de certaines célébrités qui émettent des réserves sur la vaccination, comme Sophie Marceau.

“Je pense que quand on est connu et qu’on va contre l’avis des plus grands scientifiques mondiaux, on ferait mieux de se taire et de garder son avis pour soi”, a-t-il commenté.

Dans une interview accordée au Journal du dimanche au début du mois de juillet, l’actrice française de 54 ans a expliqué “ne pas être contre les vaccins, il n’est pas question de mettre autrui en danger”. “Je trouve juste qu’en France on a tendance à prendre trop de médicaments. On ferait mieux d’apprendre aux gens à mieux se soigner naturellement et à se nourrir sainement.”, a-t-elle ensuite confié.

Ce n’est pas la première fois que des propos de Sophie Marceau font parler. Au mois de novembre, celle-ci avait fait la promotion de Hold-up, un documentaire au discours complotiste sur l’épidémie de Covid-19.

“S’il y a une quatrième vague, on la devra à ceux qui n’ont pas voulu se faire vacciner”

“Je ne regrette pas d’en avoir parlé, assurait Sophie Marceau dans le JDD. On a le droit de penser que parmi toutes les grandes instances ou entreprises pharmaceutiques qui mènent le monde, certaines sont davantage tournées vers le profit. Heureusement, pas toutes.”

Michel Cymes, lui, avance dans l’autre sens. Ce qui l’inquiète, “ce sont les gens qui refusent la vaccination”. “Il semble que le variant soit sensible aux vaccins. Donc s’il y a une quatrième vague, on la devra à ceux qui n’ont pas voulu se faire vacciner, à commencer par le personnel soignant, a-t-il précisé. Mais la vaccination doit être appliquée au plus grand nombre.”

Les propos du médecin paraissent au lendemain de plusieurs manifestations organisées dans toute la France, au cours de laquelle des milliers de manifestants ont défilé pour protester contre l’extension du pass sanitaire. Des pancartes et messages associant la situation actuelle à une dictature, voire à la Shoah, ont notamment fait polémique.

À voir également sur Le HuffPost: À Chypre, les anti-vax saccagent une chaîne de télévision

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles