Michel Cymes : « Pour le Mont-Blanc, je passerai par Chamonix ! »

Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais qui avait accusé Michel Cymes de « supercherie », l’a invité à préparer son ascension du Mont-Blanc dans sa commune. Le médecin de France 5 l’a sévèrement envoyé balader.

Il y en a qui osent tout : après avoir accusé à tort Michel Cymes d’être un menteur, l’élu Jean-Marc Peillex a invité hier le présentateur du Magazine de la santé à venir le rencontrer. Résumé des épisodes précédents : sans vérifier auprès de France 2 la véracité de ses informations, le maire de Saint-Gervais avait crié à la « supercherie » en apprenant que pour l’émission Les pouvoirs extraordinaires du corps humain, un hélicoptère avait permis de raccourcir la distance parcourue par le médecin sur le Mont-Blanc. Or, le documentaire diffusé mardi soir précisait ce point.

Enfin lavé de tout soupçon, Michel Cymes s’est moqué hier soir sur Twitter de l’homme par qui la polémique est arrivée : « Quelqu’un a des news du maire de Saint-Gervais ? Il s'est pas étouffé en mangeant son chapeau au moins? C'est mon côté médecin je m'inquiète toujours. » Plutôt que de laisser passer la pique, Jean-Marc Peillex a répondu : « Pour le côté médecin ce n'est pas terrible d'aller au Mont-Blanc blessé ! Ce n'est pas un modèle a donner pour un médecin. » Et paf.

Soudainement plus diplomate, M. le maire a tenté une réconciliation : « Si le cœur vous en dit, c’est bien volontiers que je vous accueillerai à Saint-Gervais en vue de votre ascension du Mont-Blanc. » Echec : Michel Cymes n’a vraiment pas apprécié qu’on l’accuse à tort : « Après m’avoir traité de menteur ? Accusé de supercherie ? Merci mais pour le Mont-Blanc, je passerai par Chamonix. Sont sympas eux. » Fin du duel ?

Retrouvez cet article sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.