Michel Cymes fustige le comportement antivax de Novak Djokovic : "C'est dramatique"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Présent sur le plateau de "C à vous" (France 5) ce mercredi 12 janvier, Michel Cymes n'a pas hésité à s'en prendre à Novak Djokovic et à sa volonté de ne pas se faire vacciner...

Novak Djokovic jouera-t-il l'Open d'Australie ? Si le numéro 1 mondial de tennis a été intégré au tirage au sort du tableau du premier tournoi du Grand Chelem de l'année, la menace d'une expulsion du territoire plane toujours au-dessus de sa tête. Une décision devrait être prise par le gouvernement australien ce jeudi 13 janvier. Selon la presse locale, la tendance serait d'ailleurs bien à l'expulsion pour le Serbe.

À lire également : Pass vaccinal : coup dur pour le gouvernement après une décision forte du Sénat

Présent sur le plateau de C à vous (France 5) ce mercredi 12 janvier, Michel Cymes n'a pas hésité à faire part de son désarroi vis à vis des choix de Novak Djokovic, soupçonné d'avoir présenté un faux test positif au Covid, afin de pouvoir entrer en Australie. "C'est un anti-vaccin. Il l'a dit, et pas seulement avant l'Open d'Australie. C'est un antivax et et c'est dramatique que quelqu'un qui a un devoir d'exemplarité vis à vis des jeunes dise aussi ouvertement qu'il est contre les vaccins. Qu'il le soit c'est son problème, mais il n'a pas besoin de le dire car il sert de contre-exemple à la vaccination et c'est une catastrophe", a lancé le médecin et animateur.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

VIDÉO - Michel Cymes : "Il faut qu’ils se regardent dans la glace le matin en se disant : "Oui, je peux tuer des gens dans la journée""

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles