Michel Cymes se dédouane : la polémique sur la "grippette", qui lui a coûté si cher, c'est Nadine Morano qui l'a lancée !

En quelques mois, l'ancien animateur préféré des Français a connu un désamour sans précédent. Michel Cymes s'explique ce 12 mai dans les colonnes de TVMag sur les raisons de la colère. Lui qui a été accusé de minimiser la crise du Covid aux prémices, se défend ce jeudi : "Tout est parti d’un SMS de Nadine Morano"...

Le médecin explique en effet qu'il intervenait dans une émission au cours de laquelle il a expliqué à propos de la femme politique qu'elle entretenait "un climat de psychose sur le virus". Résultat, dit-il, "elle l’a mal pris et a écrit après coup le tweet «Cymes #grippette». C’est parti comme ça".

À lire également

"Soit je ne suis pas assez bon, soit..." : Michel Cymes évoque ses échecs d’animateur

Mais jamais, au grand jamais, Michel Cymes n'a prononcé ce mot qui lui a été reproché. Aujourd'hui, il accuse le coup après avoir reçu un "torrent de boue sur la tête", et il admet avoir fait deux erreurs. La première, celle de s'attaquer "aux politiques qui racontaient n’importe quoi sur le Covid". La seconde : de s'être "trop exposé pendant la pandémie".

Résultat : après l’arrêt de deux émissions, il a fait ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles