Michel Cymes sur les débuts du Covid : "J'ai dit des choses auxquelles je ne croyais pas vraiment"

·1 min de lecture

Le 17 mars 2020, au premier jour du premier confinement de la France, le médecin et animateur télé Michel Cymes présente une émission en direct consacrée au Covid-19 et à la crise sanitaire qui débute. Un an plus tard, il explique dans Ça fait du bien regretter certains points de cette émission qui ont créé la polémique, et explique pourquoi il s'est par la suite absenté des plateaux télé. "Dans cette émission, je laisse dire que le masque, porté dans la rue, ne sert à rien, sauf pour les gens qui sont porteurs du Covid-19", se souvient le médecin. "À ce moment-là, je me demande si je suis bien sûr de ça."

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"J'ai dit des choses auxquelles je ne croyais pas vraiment"

Michel Cymes ne contredit pourtant pas la parole gouvernementale sur ce sujet. "On est au premier jour du confinement. Il n'y a pas de masques en France, il y a des cambriolages dans les hôpitaux, il y a des camions qui se font braquer parce qu'ils transportent des masques", rappelle-t-il. "Donc, qu'est-ce que je dois dire ? Ma conscience scientifique me donne envie de dire que je ne comprends pas cette logique. Et en même temps, j'ai le ministre de la Santé et tous les responsables qui disent que le masque ne sert à rien."

Pris par le direct, le médecin ne s'oppose pas. "Que voulez-vous ? Que je les contre et que je crée une émeute dans la rue ?", s'interroge-t-il, non sans regrets. Michel Cymes reconna...


Lire la suite sur Europe1