Michel Le Bris, la mort d'un voyageur

Par Valérie Marin La Meslée
·1 min de lecture
L'écrivain Michel Le Bris.
L'écrivain Michel Le Bris.

Michel Le Bris est né le 1er février 1944 à Plougasnou, dans le Finistère, fils d'une femme de ménage. Il a raconté dans son dernier livre, Pour l'amour des livres (Grasset), alors qu'il était déjà face à la maladie, comment la lecture l'avait sauvé, lui « enfant perdu de Bretagne ». D'Hugo à Tolkien en passant par Guillevic, il doit tout aux livres. « Arrive un moment où l'on doit se dire que chaque livre à venir sera peut-être le dernier », écrivait-il dans ces pages. Il y rendait hommage à cet instituteur qui lui a ouvert la possibilité de « pouvoir créer des mondes avec des mots ». Il n'a pas fait Normale supérieure, comme le lui conseillait son professeur, mais HEC.

Sa passion pour le jazz le mène à diriger la revue Jazz hot et son engagement à gauche, à diriger La Cause du peuple, en 1967. Le journal est interdit et lui vaudra huit mois ferme à la prison de la Santé. Figure de Mai 68, il participe à la création du quotidien Libération et constitue avec Jean-Paul Sartre la collection « La France sauvage ». Avec le journalisme et des revues comme Gulliver, consacrées aux écrivains voyageurs, l'édition est encore une autre forme d'engagement qu'il poursuivra tout au long de sa vie, chez Phébus, Payot, et dernièrement aux éditions Hoëbeke, où il dirigeait la collection « Étonnants Voyageurs » émanant du festival qu'il crée avec une bande d'amis en 1990.

À LIRE AUSSILe festival Étonnants Voyageurs

Saint-Malo est le rendez-vous de toutes les littératures. Le [...] Lire la suite