Michel Boujenah, contaminé par le coronavirus, va mieux : "Je lui ai niqué son compte"

Ce samedi 28 mars, dans une interview accordée à i24NEWS, Michel Boujenah avait révélé être lui aussi contaminé au coronavirus. Quelques jours plus tard, les symptômes de l’acteur franco-tunisien se sont calmés, comme il l’a révélé lors d’un live, diffusé sur le compte Instagram d’Arthur, ce lundi 30 mars. La star placée en confinement depuis presque dix jours affirme aller de mieux en mieux. « Comme on dit chez moi, je lui ai n*qué son compte sa mère. Je l'ai attrapé, je lui ai tordu le cou, je l'ai fracassé contre le mur », affirme-t-il, avec son sens de l’humour légendaire.

Michel Boujenah est certain que le chemin de la guérison n’est plus très loin. « Je pense que j'ai passé le moment le plus compliqué. Je suis très surveillé évidemment, mais tout va bien, à part que je me mets à bégayer régulièrement et je vois des filles toutes nues passer régulièrement devant moi. À part ça, ça va très bien », s'amuse-t-il.

« Sonné »

Lors de l’annonce de sa contamination, Michel Boujenah avait beaucoup inquiété ses fans en s’affichant dans son lit fatigué. « Je suis confiné dans ma chambre, je n’en sors pas », regrettait-il. À l’époque, l’acteur se plaignait notamment d'une perte d'appétit. Il avait hâte « d’avoir faim, de manger des boulettes, de faire un couscous ». « Sonné », il tentait de sensibiliser les Français : « Il est très important que les gens comprennent qu’on ne peut pas sortir, c’est une manière de protéger ceux qu’on aime, mais aussi d’aider les soignants. »

Retrouvez cet article sur GALA

La princesse Eugenie, confinée avec sa mère Sarah Ferguson, soutient les soignants sans relâche
La fille de Marie Laforêt, Lisa Azuelos, très émue par la reprise d'une de ses chansons en hommage aux malades
PHOTO - Régine en deuil : son amie Caroline Margeridon (Affaire Conclue) « partage son extrême douleur »
Gad Elmaleh " bon à rien " à l'école : l'ex " cancre " devenu modèle pour les jeunes
Ségolène Royal menace le gouvernement d’Emmanuel Macron : « le retour de flamme va être violent »