Michel Barnier annonce à son tour sa candidature à la primaire de la droite

·2 min de lecture

Michel Barnier (Les Républicains) s'est déclaré candidat à l'élection présidentielle de 2022 ce jeudi soir. 

L'ancien négociateur pour le Brexit Michel Barnier (LR) a annoncé jeudi, sur TF1 et dans une interview au Figaro, sa candidature à la présidentielle de 2022 pour porter le projet à droite d'une "France réconciliée".

Parmi les axes de son projet, M. Barnier a évoqué sur TF1 l'idée de "limiter l'immigration et la maitriser" et de "remettre le travail, le mérite au centre de notre société" ainsi que la lutte contre "le changement climatique qui va tout bouleverser".

"Je suis candidat pour être un président qui respecte les Français et qui fait respecter la France. Nous sommes dans des temps exigeants. Le monde qui nous entoure est dangereux, instable, fragile. Notre pays va mal. Il faut une alternance pour réconcilier, remettre ensemble et agir vraiment", a-t-il expliqué au Figaro mis en ligne jeudi soir.

Alors que les talibans ont repris le pouvoir à Kaboul, la France "a évidemment un devoir moral d’accorder l’asile" à "ceux qui ont travaillé pour elle", a-t-il estimé.

Mais "il faut dire aussi que l’on n’accueillera pas tout le monde", a-t-il affirmé, répétant sa volonté d'un "moratoire" sur l'immigration le temps de "remettre à plat toutes les procédures" et de s'entendre avec les pays d'origine "pour qu’ils contribuent à maîtriser les flux migratoires en contrepartie de notre aide au développement".

Il a aussi plaidé pour "accentuer la lutte contre le djihadisme partout" et porter à "3% du PIB" l'effort en matière de défense et de recherche.

Son entrée en lice intervient quelques heures après celle du député des Alpes-maritimes Eric Ciotti, et porte à quatre (avec Valérie Pécresse et Philippe Juvin) le nombre de candidats à une primaire, que LR se résoudra à organiser fin novembre si personne ne se détache naturellement.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles