Michaela Coel travaille sur un nouveau projet, avec la BBC, qui pourrait être en lien avec sa série "I may destroy you"

·1 min de lecture

Netflix lui proposait un million de dollars pour produire sa série mais elle avait préféré proposer I may destroy you à BBC One et HBO afin de garder la main sur son projet et surtout la pleine possession de ses droits d’auteur. Sa série explore des sujets de taille comme le consentement sexuel, la culture du viol et les violences sexuelles ou encore la cancel culture. I May Destroy You fait partie des meilleures séries de 2020 pour nombreux de nos confrères au sein du journal Le Monde, de Slate, chez Allociné mais aussi du côté du Times et du Guardian. Cette série que Michaela Coel a créée, écrite, co-dirigée et interprétée est l’occasion pour elle de revenir sur un traumatisme personnel… L’actrice a en effet été victime d’un viol, en 2016, dans les toilettes d'une boîte de nuit, un peu comme son personnage d’Arabella, une jeune autrice trentenaire londonienne. Prise d’amnésie, après une soirée dans un bar, elle ne comprendra que quelques heures plus tard ce qu’elle a subi. I may destroy you est diffusée sur OCS en France.

À lire également

Face au manque de diversité et aux critiques de nombreux acteurs, les Golden Globes sont finalement lâchés pa... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi