Michael Wolff : les secrets de la Maison-Blanche

Il a réussi à duper Donald Trump en lui faisant croire qu'il écrirait un livre tout à sa gloire. Michael Wolff a passé sept mois à la Maison-Blanche, avec un accès privilégié au président et à ses conseillers, et il en ressort avec quelques certitudes. "C'était énorme ; tous ses proches conseillers, à un moment ou à un autre des sept mois durant lesquels je les ai interviewés, décrivent son attitude comme celle d'un enfant. Tous pensent qu'il n'est pas compétent pour ce boulot", affirme l'auteur du controversé livre Le Feu et la Fureur. Et lorsqu'une décision doit être prise impérativement, c'est à ses conseillers que revient la lourde tâche de se montrer imaginatifs. "Il pense qu'il est magique, que tout ce qui arrive de bien, c'est grâce à lui" On utilise l'émotion et non pas la raison, comme ce fut le cas après le gazage d'enfants en Syrie. "Ses conseillers n'arrivaient pas à attirer son attention sur ce problème. Lui n'avait même pas envie de penser à ce qui se passe en Syrie. Au bout du compte, ils y sont parvenus parce que sa fille lui a montré une série de photos avec des enfants en train d'agoniser", se souvient le journaliste. Quant au manque de satisfaction des Américains vis-à-vis de son gouvernement : "Il pense qu'il est magique, que tout ce qui arrive de bien c'est grâce à lui", estime Michael Wolff. Le président américain avait envisagé de faire interdire la publication du livre, mais il a dû renoncer et accepter d'être tombé sur plus malin que lui.