Michael Jackson : ces milliers d’euros dépensés pour Naomi Campbell

Tout au long de sa carrière, la superstar américaine, décédée le 25 juin 2009, a usé de sa notoriété auprès du grand public pour laisser son nom dans l’histoire de la musique. Et Mickael Jackson y est parvenu avec succès. Enfant star à seulement cinq ans avec les Jackson Five et roi de la pop autoproclamé, le King de la Pop était prêt à tout pour avoir ce qu’il voulait.

Le 26 novembre 1991 sort Dangerous, le huitième album de la star. Dessus, le public y découvre le titre In the closet, qui s’ouvre sur un monologue susurré par une voix féminine. Un pied de nez volontaire de l’artiste pour mettre à mal les rumeurs d’homosexualité lui collant à la peau. Si l'identité de la femme de ce duo enregistré dans le plus grand secret a agité les fans pendant plusieurs années, le chanteur avait eu aussi ses exigences pour le clip de ce titre.

Pour ce tournage sensuel et mystérieux dirigé par Herb Ritts, Mickael Jackson voulait absolument s’entourer d’un mannequin : Naomi Campbell. Mais la star des podiums et des pages de papier glacé est déjà engagée avec plusieurs grands créateurs de mode, comme elle l'explique sur une vidéo postée sur Twitter.

Impossible pour elle de se libérer pour le clip. C’est sans compter la persévérance et la ténacité de Bambi. Pour s’assurer de la présence de celle qu’on surnomme alors la "panthère noire", il débourse des milliers d’euros et rembourse tous les créateurs concernés.

Azzedine Alaïa est chargé de la tenue du Supermodel, rappelle Vogue, et opte pour

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Vanessa Paradis, sans pitié avec ses débuts : “J’étais ingrate et prétentieuse”
Estelle Lefébure et David Hallyday : comment Johnny avait réagi à l’annonce de leur mariage
Céline Dion : cet échange coquin avec un animateur radio
Estelle Lefébure : cette passion contradictoire avec ses convictions
"Tu rentres chez toi et tu te tais" : Laeticia Hallyday sermonnée par Mamie Rock