Michael Douglas pris pour le grand-père de sa fille : "C'est un peu dur"

·1 min de lecture

Il n'y a pas d'âge pour devenir parent, et ce n'est pas Michael Douglas, 76 ans, qui dira le contraire. L'acteur et mari de Catherine Zeta Jones est devenu papa sur le tard. En effet, sa femme a accouché de Dylan alors qu'il avait 56 ans, puis de Carys, deux ans après. Assez pour que certaines personnes se trompent et pensent qu'il était devenu grand-père. Et pour cause, Michael Douglas avait déjà eu un enfant, Cameron, né en 1978 d'une autre relation.

Ce lundi 8 juin, celui qui s'est battu contre le cancer a confié dans The Kelly Clarkson Show qu'il avait dû faire avec malgré quelques remarques, à la naissance de sa fille Carys. "J'essayais de ne pas le prendre personnellement, car ils essayaient juste d'être gentils", a-t-il expliqué, rapport aux messages le félicitant d'être grand-père. Il a toutefois admis que c'était "un peu dur" de l'entendre.

Michael Douglas est extrêmement fier de sa fille Carys, qui vient d'être diplômée. Par ailleurs, l'acteur vu dans Basic Instinct et ses proches ont été contraints de suivre la remise des diplômes par vidéoconférence à cause de la crise sanitaire du coronavirus. "Félicitations à Carys et à toute la classe de 2021 ! Ta maman et moi sommes si fiers de toi !" lui a-t-il adressé lorsqu'elle a reçu le sésame. Et qu'il poursuive : "Nous t'aimons tellement et nous sommes tellement excités pour ton avenir car le meilleur est encore à venir !" De son côté, Catherine Zeta Jones s'est exclamée : "Quelle belle journée que celle où notre fille Carys (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Sylvie Vartan "la plus belle maman" : sa fille Darina lui fait une déclaration
Najat Vallaud-Belkacem : la petite confidence de son mari sur leurs vacances
Bernard Loiseau : 18 ans après sa mort, sa veuve Dominique tient sa revanche
Euro 2021 : qui est l'arbitre Stéphanie Frappart, qui rentre dans l'histoire ?
VIDEO - Thierry Samitier accusé de violences sexuelles : il dénonce une "instrumentalisation du viol"