Michèle Rubirola malade : "sa démission dealée dès le départ" ? Confidences

·1 min de lecture

Coup de tonnerre du côté de Marseille. Ce mardi 15 décembre, Michèle Rubirola a annoncé sa démission au poste de maire de la ville, pour raison de santé. Pour certains, la décision de la première femme élue maire de Marseille était dealée dès le départ. Selon l’ex-sénateur Bruno Gilles, à présent conseiller municipal, tout cela avait été orchestré. L’homme politique a confié au Journal du Dimanche : "Je fais partie de ceux qui pensent que cette démission était dealée dès le départ."

De son côté, Olivia Fortin, 4ème adjointe et figure du Printemps Marseillais (PM), a démenti ses bruits. "Pas du tout", affirme-t-elle avant de poursuivre : "C’est mal connaître Michèle, qui a trop de caractère pour se laisser manipuler. Ce qui se passe montre juste que la vie politique n’est pas déconnectée du réel." Elle a également tenu à saluer la décision de la maire sortante de Marseille. "Nous ne sommes pas des super-héros. En s’avouant trop fragile pour exercer, Michèle fait preuve d’un grand courage", a-t-elle conclu.

Ces derniers mois, les tensions étaient au rendez-vous au sein de l’hôtel de ville et de nombreux électeurs ressentent une trahison après cette annonce. Le candidat Benoît Payan semble être le grand favori pour prendre la relève. Selon André Roux, professeur de droit à Sciences-Po, le choix risque de faire polémique. Comme il l’a expliqué au JDD : "À cette époque, personne ne pensait que le PM pourrait l’emporter. Aujourd’hui, c’est Benoît Payan qui semble faire l’unanimité au (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Castex : sa popularité en baisse, il poursuit sa glissade…
Princesse Eugénie : une future maman bohème "comme sa mère Sarah Ferguson”
PHOTO - Melania et Donald Trump : couple assorti pour Noël avant le grand départ !
Miss France : Marine Lorphelin dépitée par le classement de sa soeur, et elle le fait savoir !
Miss France : le calvaire d’April Benayoun, Miss Provence, sur Twitter